I’m Feeling Twenty-Two..

 

J’espère que vous avez la référence au moins? TAYLOR SWIFT. Bon, en vérité, je n’ai même pas encore eu le temps d’écouter cette chanson. Et oui, je dis LE TEMPS, parce que mon vrai anniversaire était vendredi de la semaine dernière, j’ai organisé un petit brunch avec mes copines le dimanche midi, et j’ai commencé le travail lundi. J’ai été totalement dans le rush toute cette semaine, c’est d’ailleurs pour ça qu’il n’y a pas eu d’article la semaine dernière ! Je pensais sortir cet article-ci le soir même après mon anniversaire mais j’ai tellement vraiment pas eu le temps.. Mais pas de soucis, aujourd’hui on se retrouve pour le recap de mon année, ce qu’il s’est passé durant mes 21 ans et ce qu’il va se passer durant mes 22…

 

 

Cette année j’ai été totalement perdue, et quand je dis cette année c’est en terme d’année scolaire. J’ai redoublé ma troisième année de LEA et j’ai entamer dans le même temps une année de LLCE, donc deux parcours dans les langues, parce que j’adore ça. Et quand j’ai commencé la LLCE, j’ai tout de suite se que je n’allais pas aimer.. Au bout de deux semaines de cours, je n’aimais déjà pas cette filière. Alors, je me concentrait sur le semestre de LEA que j’avais à rattraper, et j’ai adoré. La licence LEA est la Licence qui m’a fait tout connaitre, et c’est la licence que je recommande à tout le monde, peut importe par quoi vous êtes passionnée. Je ne vais pas vous en parler plus en détail dans cet article là, car je compte faire un article plus détaillé de mes années d’études!

J’ai quand même continuer à aller en cours de LLCE jusqu’en Mars à peu près, et après j’ai totalement lâché l’affaire (désolé Margaux, je t’ai laissé toute seule en amphi oupssiii). Les résultats du premier semestre sont tombés et j’ai été déçue alors que je pensais avoir super bien réussi, et il y a aussi les professeurs de la fac… Encore une fois, je vous raconterais tout en détail dans un article à la rentrée prochaine mais pour vous dire en gros : les profs de la LLCE sont égoïstes et ne seront jamais là pour vous aider et lever un petit doigt si vous avez besoin d’eux, et je n’exagère pas. J’ai été trop perdue cette année scolaire, alors j’ai été demander conseil aux profs mais ne répondaient jamais aux e-mail ou alors vous renvoient tranquillement chez vous, sans pression.

 

 

Il y a eu aussi beaucoup de blocus et de problèmes à l’université, qui m’a également dégoûtée de l’endroit. Mais, ça m’a aussi permit de trouver une amie : Margaux, avec qui je passais toutes mes journées, et avec qui il y a eu le coup de coeur amical. Vous savez ce genre de personne avec qui vous pouvez tout dire et tout faire dès les premiers jours, cette personne qui comprend toutes les blagues et toutes les références d’internet directement, VOILA. Un mardi matin on est allée à la fac à 8h et il y avait blocus, tous les cours étaient annulés, alors j’ai passé la journée chez elle et on a fait que de parler, de 8h à 16h NON STOP. Le lendemain, on était sur le chemin pour s’inscrire à la gym, et depuis Février, on a fait de la gym tous les mercredi soirs (du moins, on allait au cours…)! D’ailleurs, quand ma première vidéo est sorti le Mercredi 3 Avril à 19h, elle était juste à côté de moi waaaawww!

Bref, même si durant cette année j’ai rencontré des personnes formidables, je me suis beaucoup remise en question, et surtout une question que je me posais tous les jours voire plusieurs fois par jour : qu’est ce que je vais faire de ma vie ? Je ne trouvait pas vraiment de master qui me convenait, les masters LEA à Nantes sont beaucoup trop durs pour le niveau que j’ai et je n’avais pas envie d’aller dans une école privée.. J’ai toujours défendu l’éducation gratuite, c’est une chance énorme que l’on à en France et c’est un droit ! Je ne savais pas si je voulait continuer dans les langues, si je voulait entrer dans la formation MEEF pour être professeure, si je voulais partir un an à l’étranger pour reprendre mon souffre, si je voulais partir à l’autre bout de la France. En fait, je me suis posé à peu près toutes les questions possibles et imaginables..

 

 

MAIS……. De temps en temps, il faut renoncer à ses principes et suivre son instinct et son coeur, pour une fois dans sa vie, faire ce qui nous fait plaisir.. J’ai trouvé une école à Nantes (en plus dans ma recherche de master, je voulais, sauf si cas extreme, ne pas bouger de Nantes, parce que j’ai la chance d’habiter avec mes parents et je veux en profiter le plus possible!!), qui me plait énormément, et dans laquelle j’ai été admise. Encore une fois, je garde le suspens (je sais, je sais, désolé mais vous saurez tout dès la rentrée scolaire!), il me reste à trouver une alternance toujours dans la région de Nantes et tout est bon, je peux enfin vous dévoiler tout ça !

Le point le plus positif de mes 21 ans à bien évidemment été l’ouverture de ma chaine Youtube. Je suis fan, passionnée, épanouie, ravie, heureuse, et tous les synonymes qui peuvent exister depuis que je suis sur Youtube! Toutes mes copines m’ont poussée à le faire, mais je n’ai jamais osé parce que j’avais peur du regard des gens, mais en fait? Est ce qu’on s’en foutrait pas un peu du regard des gens ? COMPLETEMENT. Du coup, j’ai sauté les deux pieds dans le grand bain, et depuis je dors Youtube, je mange Youtube, je parle Youtube, je pense Youtube et je vie Youtube! J’adore cette plateforme, j’adore filmer, tourner, monter des vidéos. Même si à chaque fois que je dois upload ma video sur Youtube j’ai envie de me jeter par la fenêtre, je tiens le coup ! Mais heureusement que la bibliothèque universitaire est là avec la fibre!

 

 

Aujourd’hui, j’ai 22 ans, et je vie ma meilleure vie! J’adore ce que je fais, je vais travailler tout l’été et je suis super contente parce que je travaille dans une banque avec une équipe super cool, et en plus il y a la clim haha ! Je vous ai pré-filmé quelques vidéos qui sortiront au mois de Juillet, ça va être un beau programme! D’ailleurs, j’aurais une annonce à vous faire à la fin du mois de Juillet! Et quelques changements qui arrivent en Septembre sur le blog !

 

Partager: